Accueil » L’ORCHESTRE

La musique assure une connexion émotionnelle et renforce la cohésion des sociétés humaines. Notre mission est de permettre à chacun de se sentir mieux, grâce à la musique, et ainsi vivre mieux avec les autres.

Dès sa création, l’Orchestre national d’Auvergne s’est singularisé par la recherche d’un son, d’une force, d’un absolu de perfection qui le caractérise depuis toujours parmi les phalanges orchestrales françaises. Sensible et aventureuse, sa programmation dans des répertoires s’étendant sur six siècles a fait sa renommée sur la scène française et internationale et se retrouve dans ses enregistrements.

C’est en 1981 que naît cet orchestre de chambre permanent au cœur du Massif Central, avec d’emblée une volonté affichée d’un rayonnement régional comme international. Orchestre citoyen, il mène depuis sa création des actions de diffusion musicale et de sensibilisation auprès des publics : le label « Orchestre national en région » qu’il obtient en 2019 en est une juste reconnaissance. 

Il nourrit un projet artistique ancré sur son territoire et ouvert sur le monde, favorisant la réalisation de très nombreuses tournées et d’une discographie renouvelée. En janvier 2019, l’Orchestre national d’Auvergne est le premier orchestre français à créer son propre label 100% digital accessible librement en streaming, OnA Live. Il totalise à ce jour plus de 95 000 écoutes dans 86 pays. Depuis quarante ans, l’Orchestre a ainsi enregistré plus de 50 albums.

Il doit son unité et sa cohésion exemplaires aux directions musicales de Jean-Jacques Kantorow, Arie van Beek et Roberto Forés Veses. Le violoniste et chef d’orchestre Thomas Zehetmair sera son prochain chef principal à compter de la saison 2021-2022, associant à son équipe artistique le violoniste et chef baroque Enrico Onofri ainsi que le pianiste et chef Christian Zacharias. 

Les musiciens

1ers violons

Premier Prix du Swedish International Duo Competition avec le pianiste Nathanaël Gouin en août 2010, et 3e Grand Prix au Concours international Marguerite Long-Jacques Thibaud en novembre 2010, Guillaume Chilemme figure parmi les violonistes les plus prometteurs de sa génération. Passionné par le répertoire du quatuor à cordes, il crée le Quatuor Cavatine avec lequel il remporte deux prix au Concours International de Musique de Chambre de Hambourg.

2015 : Lauréat de la fondation Safran

2015 à 2018 : Prend part au « Adolph Busch Project », quatuor créé par Renaud Capuçon avec Edgar Moreau et Adrien La Marca. Les quatre musiciens se produiront dans les plus grandes salles d’Europe (Concertgebouw d’Amsterdam, Musikverein de Vienne, Wigmore Hall de Londres …).

Née au Japon, Harumi Ventalon débute le violon à l’âge de quatre ans. Disciple de Jean-Pierre Wallez au Conservatoire de Musique de Genève, elle obtient le Premier Prix de Virtuosité, ainsi que le Prix Spécial Henry Stern. Elle est alors sollicitée pour jouer en tant que soliste avec Jean-Pierre Wallez et Michel Corboz, puis avec différentes formations en France, Suisse, Italie et Japon, ainsi qu’au sein de l’Orchestre d’Auvergne avec Svetlin Roussev, Maxim Brilinsky, Amaury Coeytaux.

1997 : Licence de violon à l’Université Nationale des Beaux-Arts et de Musique de Tokyo
2001 : Premier Prix de Virtuosité, ainsi que le Prix Spécial Henry Stern. Nommée violoniste co-soliste de l’Orchestre d’Auvergne
2001 / 2005 : Membre du quatuor Eurydice
2009 : Fondation du Quatuor Appassionata.

Violoniste japonaise, Yoh Shimogoryo commence ses études musicales à l’âge de cinq ans avec Taeko Miki avec qui elle les poursuit pendant 15 années. Elle obtient des prix dans des concours au Japon tel que le 3e prix au concours international d’Osaka en 2003. Elle termine ses études à Tokyo Geidai en 2011 et entre en cycle de Perfectionnement au CRR de Paris avec Annick Roussin.

2015 : Prix spécial remis par Giorgio Gratton à un jeune concurrent de mérite au Concours International de violon « Prix Rodolfo Lipizer » en Italie

2016 : Elle obtient son master de violon au CNSMDP et rentre à l’Orchestre d’Auvergne.

Biographie à venir…

Marta Petrlikova est née en République Tchèque. Elève de A. Sykora (membre du Quatuor Janacek), elle est diplômée au CNSM de Brno où elle obtient le Premier Prix de Violon et de Musique de Chambre. Elle continue en 3e cycle de perfectionnement au CNS de Bratislava avec J. Kopelman. Elle est en même temps premier violon de l’Orchestre de Chambre de Bratislava « Capella Istropolitana ».

1986 : Remporte le concours des Jeunes Talents à Bratislava et suit les Master-classes de Jean-Jacques Kantorow

1992 : Rentre à l’Orchestre d’Auvergne comme premier violon.

2nds violons

Biographie à venir

Après un 1er Prix de violon au CNR de Rouen, il poursuit ses études à l’E.N.M. de Paris et obtient une licence d’enseignement dans la classe de J.C. Bernède. Il étudie ensuite avec D. Hoppenot parallèlement à une licence de musicologie à la Faculté de Rouen et une formation en gestion et administration à l’IAE de Caen. Il s’investit dans les multiples aspects de la vie musicale et pédagogique, mène des projets de médiation culturelle et dirige le Festival en Vallée d’Olt.

1981 : Entrée à l’Orchestre d’Auvergne

2005 : Assure la direction et l’administration du Festival en Vallée d’Olt.

Admis en 2005 à la Haute École de Musique de Genève dans la Classe de Jean-Pierre Wallez, il obtient en juin 2008 son diplôme de soliste mention Très bien, fera une année de perfectionnement et obtiendra également un Master of Arts HES-SO en Interprétation musicale avec orientation en Orchestre.

2007 : Violon solo de l’Orchestre Français des Jeunes dirigé par Jean-Claude Casadesus

2015 : Entre comme violon tuttiste à l’Orchestre d’Auvergne.

Né à Inverness (Écosse), Robert McLeod fait ses études supérieures au Royal Northern College of Music à Manchester.

1979 : Diplôme et Premier Prix au Royal Northern College of Music

1982 : Violoniste à l’Orchestre d’Auvergne

1983 : Rejoint l’Orchestre d’Auvergne.

Altos

Cyrille Mercier voit grandir sa passion pour l’alto avec Françoise Gnéri, Pierre-Henri Xuereb et Jean-Philippe Vasseur. Le 1er Prix d’alto et de musique de chambre du CNSM de Paris reçu en 1998 couronne son engagement. Passionné par le quatuor à cordes, il intègre la classe du quatuor Ysaÿe au CSP de Paris, puis celles des Quatuors Amadeus, Alban Berg, Bartók et Artis. Il poursuit ensuite ses études en 1999 à Banff (Canada) auprès de Karen Tuttle, David Takeno et Patrick Gallois entre autres.

2003 : Certificat d’Aptitude de professeur d’alto et de musique de chambre

2000-2013 : 1er alto solo du Philharmonique de Monte Carlo

2013-2017 : Alto co-Principal au London Philharmonic Orchestra (2013-2017) avant de se tourner vers un nouveau répertoire avec l’Orchestre d’Auvergne dont il devient 1er alto solo en août 2017.

Baptiste Vay a appris à jouer de l’alto auprès de François Hetsch à Angers. Il a remporté son prix à l’unanimité avec les félicitations du jury dans la classe de Jean Sulem au CNSMD de Paris. Il s’est perfectionné avec Antoine Tamestit à la Musikhochschule de Cologne, puis auprès d’Heime Müller à la Musikhochschule de Lübeck.

Isabelle Hernaïz étudie au Conservatoire Régional de Musique de Lyon où elle obtient ses diplômes et travaille dans de nombreux orchestres français (orchestre de l’Opéra de Lyon, Orchestre National de Lyon, Orchestre de Nancy) ainsi qu’à l’Orchestre Européen.

1981 : Diplômes au Conservatoire régional de Lyon

1983 : Rejoint l’Orchestre d’Auvergne.

Cédric Holweg débute le piano à l’âge de cinq ans, puis l’alto à onze ans au Conservatoire de Nice dans la classe de Pierre Bello. Il poursuit ses études au Conservatoire Royal de Gent puis de Maastricht et participe aux concours internationaux « Tenuto » puis « Upbeat » Competition à Hvar où il est finaliste et obtient le prix d’honneur pour la pièce de virtuosité.

1999 : Alto solo à l’Orchestre de chambre d’Aalst en Belgique

2005 : Musicien permanent de l’Orchestre d’Auvergne.

Violoncelles

C’est à la suite d’un concert donné par le grand violoncelliste Pierre Fournier que Jean-Marie Trotereau débute le violoncelle à l’âge de six ans au Conservatoire de Toulouse puis au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il obtient à l’unanimité les Premiers Prix de violoncelle et de musique de chambre. Invité par Jean-François Heisser à L’O.P.C., il se produit régulièrement avec cet ensemble dans de nombreux festivals en France et à l’étranger.

1985 : Après un séjour en Finlande avec Arto Noras à l’Académie Sibélius d’Helsinki, il est récompensé par plusieurs prix internationaux et nommé violoncelle solo de l’Orchestre d’Auvergne

2002 : Il enseigne avec les solistes de l’Opéra Bastille dans le cadre du Festival de Saint Geniez d’Olt.

Après un 1er Prix de violoncelle au Conservatoire d’Osaka, il poursuit ses études à la Karajan-Akademie de Berlin. Il intègre ensuite l’Orchestre d’Auvergne comme co-soliste. Parallèlement, il dirige des orchestres tels que l’Orchestre des Pays de Savoie, l’Orchestre Symphonique de Vichy, l’Orchestre d’Auvergne, l’Orchestre de Poitou Charente, l’Orchestre de Picardie, et accompagne de grands solistes tels Vincent Lucas, Emmanuel Rossfelder, Gilles Apap, Thierry Caens et plus récemment Edna Stern.

1982 : Co-soliste Orchestre d’Auvergne

2000 : Débuts en tant que chef, remplace au pied levé Arie van Beek notamment pour diriger le Concerto pour cordes de Ginastera.

Né à Matsumoto (Japon), Hisashi Ono fait ses études à l’Université de Musique de Kunitachi à Tokyo, à l’Académie de Musique de Bâle, et à l’Ecole Normale de Musique de Paris, avec Ushitchi Omura, Reine Flachot, Roger Albin, Philippe Muller et Etienne Peclard. Il obtient le Diplôme Supérieur d’Exécution de l’Ecole Normale de Musique de Paris.

Il entre à l’Orchestre d’Auvergne à sa création, en novembre 1981.

Il est membre fondateur du Quatuor de Clermont (aujourd’hui Quatuor Eurydice) et également professeur de l’Ecole de Musique de Royat depuis octobre 2000.

Contrebasses

Né en 1989 à Maracaibo au Vénézuela, Ricardo Delgado s’initie à la musique et à la contrebasse dès l’âge de six ans dans le cadre du « Sistema » programme national d’orchestres de jeunes. Amené ainsi à jouer très jeune sous de grandes baguettes comme celle de Giuseppe Sinopoli, il poursuit sa formation en Europe à l’âge de treize ans.

À Lausanne, il suit l’enseignement des professeurs Michel Veillon, Marc-Antoine Bonanomi, Günter Klaus, Duncan Mc Tier et de Bozo Paradzik.

En 2003, il reçoit le prix d’excellence du Conservatoire de Lausanne “pour la maîtrise de son instrument et sa fantaisie étonnante”. En 2004, il obtient le premier prix avec félicitations au Concours Suisse de Musique pour la Jeunesse, le prix spécial de la fondation Burkhalter et le prix spécial de la fondation du jubilé du Crédit Suisse Group. En 2008 il passe son diplôme d’enseignement à la Haute Ecole de Musique de Lausanne (HEMU) avec les félicitations du jury. En 2011 il obtient un master d’interprétation à l’HEMU site Sion, et en juin 2012 un CAS (Certificate of Advances Studies) avec félicitations du jury sur le site de Lausanne. De 2012 à 2018 il est membre permanent de l’Orchestre de Chambre de Paris. il se perfectionne de 2014 à 2015 au conservatoire d’Amsterdam dans la classe de Rick Stotijn et Olivier Thierry.

Depuis 2018 il est contrebassiste soliste à l’Orchestre d’Auvergne.

Laurent Becamel a fait ses études de contrebasse, solfège et musique de chambre au CNR de Clermont-Ferrand. Il entre ensuite dans la classe de Daniel Marillier, soliste de l’Opéra de Paris, puis se perfectionne avec des solistes internationaux tels que Jean-Marc Rollez, Klaus Stoll  et Francesco Petracchi. Il poursuivra ses études au  Conservatoire Supérieur de Musique de Genève dans la classe de virtuosité.

1985 : Il est admis à l’Orchestre Français des Jeunes qui se produit sur les plus grandes scènes internationales 

1990 : Entrée à l’Orchestre d’Auvergne.