Accueil » Actualités » Concert Festival Musiques Démesurée

Cycle solaire et contemplations contemporaines

Assistez au concert en ligne samedi 20 février à 20h

Concert capté dans le cadre du Festival Musiques Démesurées

C’est avec une joie et un plaisir immense que le festival Musiques Démesurées et l’Orchestre national d’Auvergne vous donnent rendez-vous pour une invitation au voyage le temps du concert Cycle solaire et contemplations contemporaines, qui sera diffusé en streaming le samedi 20 février à 20h.

Initialement programmé le 4 novembre 2020 dans le cadre de la 22ème édition du festival, ce concert n’avait pu avoir lieu en raison du second confinement.

Loin de se laisser démoraliser, l’équipe du festival et l’Orchestre national d’Auvergne ont réalisé la captation du concert le 12 février dernier afin de vous en faire profiter gratuitement et en intégralité. De quoi nous faire vibrer et renouer avec la musique contemporaine en ces temps particuliers.

Ce concert sera ensuite disponible en replay durant deux mois.

Programme

Direction : Baldur Brönnimann
Flûte : Fabrice Jünger
Didgeridoo : Sylvestre Soleil

Sophie LACAZE Y aparece el sol
Stephen WHITTINGTON …in a dream – création mondiale
Sally BEAMISH The Day Dawn
Giacinto SCELSI Natura renovatur
TON-THÂT Tiêt Vo-Vi

À l’écoute des échos de la naissance de l’univers et du magma originel, la musique de Giacinto Scelsi évoque la création du monde en ouvrant ce programme inspiré par la culture australienne et les origines de l’humanité.
S’ensuit la création du compositeur Stephen Whittington originaire d’Adelaïde (Australie). Puis, le Yidaki (Didgeridoo), instrument fétiche de Sophie Lacaze, nous transportera au cœur des mythologies aborigènes et de la genèse du soleil.
Poursuivant sa course céleste, l’astre s’efface, cédant place au crépuscule et à l’atmosphère entre chien et loup de “The Day Dawn” de Sally Beamish. Inspirée de la musique traditionnelle du “fiddle tune”, cette métaphore musicale de la fin de vie laissera finalement place à l’apaisement, à la méditation et à la contemplation dans la pièce “Vo-Vi” de Tôn-Thât Tiêt.

Le replay :